Casa Museu Cant Font

Bâtiment de style clairement moderniste

Le saviez-vous ?

Son premier propriétaire fut l’Indiano Nicolau Font i Maig, appelé « El Conde » (le comte) en raison de la fortune qu’il avait faite en Amérique –il n’avait pas de titre de noblesse. Il acheta également le domaine de Sant Pere del Bosc, ancienne propriété de la commune vendue aux enchères lors du désamortissement de l’ère d’Isabelle II, sur le conseil d’Agustí Font i Surís, membre de sa famille et maire de l’époque.

La construction de la maison fut terminée en 1877. Sur la finition centrale de la partie supérieure de la façade figure un anagramme comprenant les lettre N et F, les initiales du premier propriétaire.

La maison de Can Font, également connue sous les noms de Cal Conde ou Can Piuet, fut construite en 1877 par le maître d’œuvre de Lloret Fèlix Torras i Mataró sur demande de Nicolau Font i Maig. Sur la finition centrale de la partie supérieure de la façade figure une anagramme comprenant les lettres N et F, les initiales du premier propriétaire.

Can Font est un bâtiment de style clairement moderniste érigé en 1877. Il comprend une cave, un rez-de-chaussée, deux étages et des greniers. L’édifice est structuré autour de l’escalier qui, situé au centre, fait office de lien entre les dépendances de chaque étage.

La façade a été construite selon le style néoclassique prédominant à l’époque.

La forme rhomboïdale du terrain est reflétée dans toutes les dépendances, notamment au niveau de l’escalier, où on apprécie très bien ce détail, en raison de l’amplitude de son œil central et de la grande clarté dont il bénéficie.

La décoration intérieure de la maison est notamment caractérisée par la richesse du travail artisanal réalisé : sgraffites, fresques et plâtres aux plafonds et aux murs, mosaïques au sol et céramiques, fer forgé aux rampes et au tambour, bois et plomb intégrés aux vitraux, … le tout respectant un style moderniste unitaire.

Artistiquement et architecturalement parlant, le bâtiment brille par les éléments structurels suivants :

  • La cage d’escalier et l’escalier intérieur, avec ses barreaux en acajou
  • Le vestibule et le hall
  • Les revêtements du sol en mosaïques polychromes
  • La salle de bains complète et son carrelage délicat orné de motifs modernistes

En 1940, Nicolau Cabañas i Llovet vendit la maison seigneuriale à l’industriel du secteur textile de Sabadell Ferran Comadran i Torres.

La Mairie de Lloret acheta le bâtiment en 1981, considérant qu’il s’agissait d’une bâtisse admirable qu’il valait la peine de conserver en tant que prototype des maisons seigneuriales liées aux fortunes que certains habitants de Lloret étaient allés faire aux Amériques.

Galerie de photos


Autres éléments visitables

Ladeus Web Branding